Interview avec Rudi Van Boven, CFO Securitas Belgique et Luxembourg.

Le groupe de sécurité suédois Securitas a connu une véritable transformation ces dernières années. En Belgique, quatre unités d’exploitation distinctes et indépendantes ont été regroupées en une seule et même entreprise centralisée plaçant le client au centre de ses activités. Une petite révolution aussi pour le service financier. Mais selon le directeur financier, Rudi Van Boven, c’est là le seul moyen de continuer à exister.

Ce blog fait partie du rapport de tendances « La fonction financière au-delà des chiffres ».

 

Rudi Van Boven, CFO de Securitas Belgique et Luxembourg : « Nous nous efforçons d’esquisser un processus de bout en bout pour chaque solution de sécurité, de l’achat à l’implémentation. Ce faisant, nous accordons une attention toute particulière à la transformation numérique, à l’excellence opérationnelle ainsi qu’à la création de synergies entre l’homme et la technologie. » La nouvelle organisation fait en sorte que la traditionnelle réflexion en silos cède progressivement la place à une approche transversale et à une coopération à tous les niveaux. Rudi Van Boven : « Auparavant, nos experts financiers travaillaient au sein d’une unité d’exploitation spécifique et effectuaient tous à peu près les mêmes tâches. Désormais, ils ont des rôles d’experts. Au sein de la chaîne de valeur, nous délimitons des thématiques précises que nous confions chaque fois à une seule personne. »

 

Flexible et proactif

Rudi Van Boven, Securitas

« L’un de nos nouveaux contrôleurs est issu de l’une de nos branches d’activités. C’est la seule façon dont nous disposons pour répondre aux besoins des opérations et mettre en place des solutions flexibles et proactives. »

Il en résulte un besoin de nouvelles compétences au sein des équipes, y compris du service financier. Rudi Van Boven : « L’un de nos nouveaux contrôleurs, par exemple, est issu de l’une de nos branches d’activités. Il en connaît parfaitement tous les processus internes et les leviers importants qui conduisent à l’optimisation sans être spécialiste financier pour autant. C’est pour cela que nous le formons aujourd’hui au reporting. On pourrait croire que l’on fait les choses à l’envers, mais c’est la seule façon dont nous disposons pour répondre aux besoins des opérations et mettre en place des solutions flexibles et proactives. »

« Nous nous tournons vers notre banquier pour, entre autres, des demandes de financement de projets, des garanties bancaires en Belgique ou à l’étranger et la gestion des risques », poursuit le CFO. « En d’autres termes : la valeur ajoutée de nos partenaires financiers réside non seulement dans le traitement rapide des transactions, mais aussi dans des conseils spécifiques, des solutions sur mesure et une réflexion conjointe sur les optimisations en accord avec la stratégie choisie. Bien entendu, la rapidité de paiement est également cruciale pour l’optimisation quotidienne de nos flux de trésorerie, tant pour Securitas Belgique que pour le groupe. Comme service supplémentaire pour nos clients, nous étudions la possibilité d’exploiter des applications de fintech pour des paiements aisés et en toute sécurité. Une application pour smartphone peut également être utilisée à cette fin pour certains groupes de clients. »

 

Navigation intelligente

Rudi Van Boven, Securitas

« C’est notre ambition de robotiser la saisie et l’analyse des données, puis d’utiliser des algorithmes d’autoapprentissage. »

Les différents processus de bout en bout renferment une mine de données commerciales, opérationnelles, financières et autres. Il est important de relier entre elles toutes les données des différentes bases et d’en tirer des connaissances. Aujourd’hui, le processus est en partie automatique, en partie manuel. Mais l’ambition de la société est de robotiser la saisie et l’analyse des données, puis d’utiliser des algorithmes d’autoapprentissage.

Rudi Van Boven : « C’est déjà le cas sur le terrain. Nos agents disposent d’une application leur permettant de consigner chaque événement ou incident. Par ailleurs, d’immenses quantités de données et d’informations sont enregistrées automatiquement, notamment par les appels qui arrivent à notre centre. De plus, les solutions technologiques de sécurité ne cessent de gagner en importance, par exemple les caméras intelligentes. L’utilisation de toutes ces données de manière prédictive nous permet d’offrir à nos clients une valeur ajoutée considérable. »

Mais la gestion intelligente des données offre également nombre de nouvelles opportunités en interne. Rudi Van Boven : « Il sera nettement plus facile d’effectuer des prévisions financières sur une plus longue période et d’ajuster notre cap de manière ciblée. Car toute décision opérationnelle, aussi mineure soit-elle, a un impact financier. »

Téléchargez le rapport de tendances « La fonction financière au-delà des chiffres ».

Isabel 6 s’est entretenue avec sept autres grands CFO. Vous êtes curieux de découvrir le regard qu’ils portent sur l’évolution de leur secteur et l’avenir ? Nous avons regroupé leurs constatations et leur vision pour l’avenir en cinq grandes tendances.

Téléchargez le rapport de tendances
Isabel 6 rapport de tendances, la fonction financière au-delà des chiffres
Rudi Van Boven, Securitas

Rudi Van Boven
Securitas Belgique et Luxembourg

À propos de Rudi Van Boven

Rudi Van Boven est CFO de Securitas Belgique et Luxembourg. La comptabilité, le reporting, l’audit et la gestion financière n’ont aucun secret pour lui. Parmi ses spécialisations, on retrouve la gestion du changement, l’optimisation des processus, la conception organisationnelle, le business partnering et les F&A.

Logo-Securitas

Fiche de l’entreprise

  • Société : Securitas Belgique et Luxembourg
  • Activités : sécurité
  • Nombre de collaborateurs (ETP) : 7250
  • Nombre de collaborateurs dans la fonction financière : 41
  • Site web : www.securitas.be