Les conséquences directes de PSD2 ne tarderont pas à apparaître clairement lorsque la nouvelle législation entrera en vigueur le 14 septembre. Dans les deux premiers articles, nous avons déjà évoqué la signification précise de PSD2 et comment cette directive peut contribuer à un rôle plus proactif du département financier d’une organisation.

Voici un article invité signé Rik Coeckelbergs.

La série d’interviews ‘Open Banking’ que j’ai menée récemment avec des banques dans toute l’Europe a confirmé les conclusions de ces deux premiers articles. La première opportunité que les banques peuvent exploiter aujourd’hui grâce à PSD2 se situe au niveau de l’agrégation des données transactionnelles se rapportant à des comptes ouverts auprès de concurrents.

Isabel excelle dans ce type de services  depuis des années, et de nouveaux services comme ceux qui sont proposés via Isabel Connect viennent incontestablement compléter cette offre.

A terme, PSD2 aura aussi des conséquences beaucoup plus fondamentales pour le monde financier.

 

Meilleur service de crédit grâce à PSD2

PSD2 est  l’acronyme de ‘Payment Services Directive 2’. Bien que cette directive concerne les paiements, elle aura aussi un impact tangible dans d’autres domaines, comme l’octroi de crédits par exemple: indirectement PSD2 aura pour effet d’intensifier la concurrence sur le marché du crédit.

Après votre accord, la banque B a soudain accès aux infocomptes de la banque A. Celle-ci, dont vous êtes client depuis des années, perd alors un énorme avantage concurrentiel face à son concurrent, la banque B.

Il ne faut plus de relation-client structurelle pour pouvoir attribuer une notation de crédit sérieuse.

Comme c’est le cas de nombreux particuliers et entreprises, vous travaillez sans doute avec plusieurs banques. Les infocomptes sont donc très dispersés. PSD2 peut vous aider à obtenir une notation de crédit plus précis. Résultat : votre banque peut en principe vous proposer des conditions plus justes sans vous obliger à regrouper tous les services de paiement auprès de cette seule banque.

Prenons un cas concret, celui du secteur de la construction, où l’on travaille généralement  avec des acomptes. Dans ce contexte, une telle agrégation présente des avantages incontestables lorsqu’il s’agit de définir une notation de crédit en fonction de la capacité de remboursement disponible. Et l’on peut s’attendre à bien d’autres modèles de ce genre dans les années à venir.

 

Comment les API vont-elles faciliter la vie des entreprises ?

Suite à l’avènement des API et aux nouveaux rôles définis par le législateur (prestataires de services d’infocomptes et prestataires de services d’initiation de paiement), les banques vont devoir affronter une concurrence accrue. Mais elles auront aussi l’occasion d’exploiter des opportunités bien plus créatives pour étoffer leur offre de services.

Les nouvelles banques ont compris depuis longtemps que la collaboration est cruciale si elles veulent encore pouvoir jouer un rôle majeur dans le futur. Et à cet  égard, les API  leur simplifient la vie.

Starling Bank par exemple, une banque britannique au service des entreprises, a développé une vision très claire à ce sujet. Voici ce qu’a déclaré Helen Bierton, Head of Banking chez Starling Bank, dans le cadre des interviews Open Banking:

 

“We think it [open banking] is more about providing all the ingredients for someone else to make the cake. Exactly how you as a chef make that cake, what that cake is like, is completely up to you. We are not going to dictate that.”

 

L’idée est que les institutions financières  devront à l’avenir offrir une gamme de services beaucoup plus diversifiée  parmi lesquels le client pourra faire son choix

Starling Bank anticipe cette évolution avec un Marketplace où plusieurs partenaires peuvent proposer leurs services, intégrés aux services bancaires de Starling Bank. Exemple concret pour les entreprises : la collaboration avec Growth Street. En tant que client (de la banque), vous pouvez associer votre profil à celui que vous avez auprès de Growth Street. Ce marché met en relation investisseurs et créanciers. Le principal produit est GrowthLine, une ligne de crédit pour PME confrontées à un problème temporaire de trésorerie. Par ce biais, les clients Starling Bank ont accès à ces produits via leur plateforme bancaire.

Autre cas, celui de Penta, un nouveau venu sur le marché allemand. Son ambition est de simplifier davantage la vie des entrepreneurs en simplifiant notamment l’intégration avec des programmes de comptabilité comme lexoffice et Debitoor. Cela permet d’échanger des transactions en temps réel en vue d’une réconciliation automatique des factures émises.

Penta permet aussi de scanner aisément avec l’app bancaire les notes de frais payées par carte de crédit. Les détails sont tenus à jour dans l’app et automatiquement transférés dans le programme de comptabilité pour réconciliation.

En Belgique, Isabel Group tire parti d’une opportunité semblable pour proposer quantité de nouveaux services via des API. Sa collaboration avec IbanFirst permet aux clients d’obtenir en temps réel des taux de changes concurrentiels et comparatifs via la plateforme Isabel 6. Via les API Isabel Connect, Isabel Group offre également la possibilité de relier directement les systèmes de backoffice à Isabel afin de faciliter la gestion des paiements entrants et sortants à partir du système ERP ou de gestion de trésorerie de l’entreprise.

 

Conclusion

En plus de la banque en ligne et de la banque mobile comme canal propre, les banques vont à présent devoir  apprendre à présenter une offre commerciale à des tiers via des API. A plus long terme, le nombre de services offerts est appelé à augmenter.  Les banques ne pourront plus se contenter de stratégies « omni-channel » : bienvenue dans l’ère nouvelle de “la banque universelle”.

L’Open Banking va changer la perception des services financiers, tant auprès des consommateurs que des clients professionnels. Plus de concurrence et des intégrations plus simples conduiront non seulement à un abaissement des prix mais aussi à une meilleure qualité de services.

La plateforme idéale pour simplifier la gestion financière de votre entreprise de manière sûre et sécurisée ? C’est Isabel 6 !

Essayez Isabel 6, la plateforme multibancaire pour effectuer simplement toutes vos opérations bancaires.

Rik Coeckelbergs
The Banking Scene

Rik Coeckelbergs est le fondateur de The Banking Scene, une enceinte axée sur les réseaux sociaux et une conférence annuelle au Luxembourg et en Belgique. Rik se passionne pour tout ce qui a trait la banque et aux paiements, à la conceptualisation des idées et à la durabilité des business models.

Avant d’occuper sa fonction actuelle, Rik a été Payments and Management Consultant chez Clear2Pay (aujourd’hui FIS), Business Controller chez Colruyt et Senior Product Manager Daily Banking chez bpost bank. En 2009, il a créé une communauté Linkedin “Innovation In Payments” qui compte actuellement plus de 24 000 membres actifs dans le monde. Grâce à ce mélange unique d’expériences de la finance, de la stratégie et du marketing dans les services financiers et la distribution, Rik a acquis une vue holistique du marché des services financiers et des multiples défis qu’il pose aujourd’hui. Ses nombreuses années d’expérience lui ont permis de développer une approche pragmatique dans la manière d’aborder des défis critiques et de contextualiser les dilemmes.