Lorsque vous souhaitez effectuer un virement international vers une banque relativement peu connue située à l’étranger, il y a fort à parier que votre banque exige que la transaction passe par un intermédiaire. Cet intermédiaire sera en fait une banque intermédiaire, c’est-à-dire une institution financière établie dans le pays du bénéficiaire, bien connue de votre banque, et donc dans laquelle elle aura confiance. Cependant, vous pouvez aussi faire appel à une banque intermédiaire de votre propre initiative. Découvrons ensemble quand il convient de recourir à cette méthode.

Le système des banques intermédiaires pour les virements internationaux

Pour les virements internationaux vers le compte d’une petite banque locale que votre banque ne connaît pas et pour laquelle vous ne disposez pas de code BIC, votre banque peut vous demander de recourir à une banque intermédiaire. Cette dernière se trouvera dans la même zone de paiement que votre bénéficiaire, sauf qu’elle sera reconnue par votre banque. Cet intermédiaire fonctionne alors comme une sorte de « boîte aux lettres » entre votre banque et la banque qui abrite le compte auquel se destine le virement. Les institutions financières s’efforcent ainsi d’écarter tout risque de fraude.

Attention, ce service n’est pas gratuit !

Recourir aux services d’une banque intermédiaire peut entraîner des frais supplémentaires pour le payeur. Celui-ci doit en effet prendre en charge les frais de paiement de la banque intermédiaire.

Dès lors, cette méthode est surtout conseillée aux grandes entreprises qui réalisent régulièrement des virements internationaux. Souvent, ces entreprises négocient même un tarif avantageux auprès d’une banque intermédiaire. En revanche, pour les plus petites entreprises qui transfèrent des montants généralement plus petits et moins régulièrement, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Réalisez rapidement et efficacement tous vos virements locaux et internationaux grâce à la plateforme multibancaire Isabel 6.

Découvrez notre offre de services.